loader.gifVeuillez patienter.
Chargement en cours...

dimanche 17 décembre 2017 - Fête(s) du jour
  à la Une | Flash Info | Dossiers
Journal de voyage
Direction Gênes… en famille !
Reportage
En attendant bébé
Les hormones de grossesse
Entre enfer et délectation…
La page des mamans
Le sevrage
Comment s'y prendre lorsque vient le moment du sevrage…
La page des papas
La couvade du père
Quand le futur papa fait une grossesse nerveuse…
Allo, Docteur !
La mononucléose
Une petite maladie bien fatigante…
Espace Enfants
Faut-il croire au Père Noel et à la petite souris ?
Interview de Sonia Tabbakh, psychologue et thérapeute familiale
Coffre à jouets
Quand tu descendras du ciel…
La sélection de Noël 2017
À Table !
Les enfants et les fruits de mer !
Pourquoi ils n'ont pas le droit d'en manger ?
Le coin lecture
De la lecture…
… pour les grands
Le coin lecture
De la lecture…
… pour les petits
BD
BD…
…, livres-jeux & Brico
Dossier
Dermatologie
L’eau au service des maladies de peau
Dossier
Grossesse
La césarienne





Les enfants et les fruits de mer !
Pourquoi ils n’ont pas le droit d’en manger ?
Version imprimable Suggérer par mail
 

Les enfants en bas âge sont « interdits » de fruits de mer. À partir de quel âge peuvent-ils y goûter ? Qu’est-ce qui est autorisé et prohibé ? Quelle différence existe-t-il entre les Blédichef au poisson et les petits plats « maison » ? Réponses avec Amandine Lalanne, Nutritionniste chez Blédina

 

 


    Interview d'Amandine Lalanne

     
 

Interview d'Amandine Lalanne


Amandine Lalande, Top bébé Webzine

  Amandine Lalane


Pourquoi certains fruits de mer sont-ils interdits aux enfants et jusqu’à quel âge ?

Il est recommandé d’attendre les 3 ans de l’enfant pour lui proposer des fruits de mer ou des crustacés du fait de leur pouvoir allergène. Les aliments crus comme les coquillages, le poisson ou les crevettes ne sont également pas recommandés chez les jeunes enfants dans une logique plus globale de sécurité alimentaire et afin d’éviter toute intoxication que le jeune enfant, plus fragile que l’adulte, aura plus de difficulté à gérer. Même si le goût des fruits de mer est attractif et que l’envie de les faire partager aux enfants est grande, il est donc plus raisonnable d’attendre au moins les 3 ans de l’enfant que ses capacité immunitaires et digestives soient plus matures pour les proposer cuits et attendre au moins 5 ans pour les proposer crus (ainsi que le poisson cru).

Fruits de mer, Top bébé Webzine
© IStock

 


Quelles sont les valeurs nutritionnelles de ces aliments ? Sont-ils aussi bons pour la santé qu’on le dit ?

Le poisson tout d’abord est source d’acides gras poly insaturés, essentiels au bon fonctionnement de notre organisme (fonction visuelle et cérébrale, système cardiovasculaire…). Les poissons gras sont généralement riches en vitamine D (dans le foie), et ont un apport intéressant en vitamine A et E. Le poisson est également riche en fluor, iode et sélénium et en oligo-éléments de manière générale. Le poisson est utile à l’équilibre alimentaire du jeune enfant et peut-être introduit cuit dans l’alimentation des bébés dès 6 mois. Les fruits de mers en général sont pauvres en matières grasses et sources de minéraux et d’oligo-éléments. Même s’ils présentent un intérêt dans le régime alimentaire des adultes il n’est pas souhaitable de les proposer aux enfants avant 3 ans. Le régime alimentaire d’un tout petit, s’il est varié, équilibré et s’il contient du lait infantile ne manque de rien.

Les enfants peuvent-ils être allergiques aux fruits de mer ?

Oui, bien sûr. L’allergie au poisson touche par exemple 5% des enfants de 1-3 ans. L’allergie aux crustacés touche 2% des enfants de moins de 15 ans. Les crustacés les plus impliqués sont par exemple la crevette et le crabe.

Existe-t-il un terrain propice à l’allergie ?

Oui, en général, il existe un terrain familial propice à l’allergie. Il s’agit d’une pathologie extrêmement sérieuse qui doit absolument être prise en charge par un médecin spécialisé.

Fruits de mer, Top bébé Webzine
© IStock


Comment leur faire goûter des fruits de mer sans risque ? Idem pour le poisson cru, avec les sushis qui sont très à la mode ?

Eh bien, je dirais que le vin est à la mode, le surf est à la mode, et pour autant il ne serait pas raisonnable d’y initier un enfant de moins de 3 ans ! Il est important de garder à l’esprit qu’un bébé n’est pas un adulte en miniature et qu’il a des besoins bien spécifiques à respecter pour l’aider à bien grandir. Être un parent patient en terme de découverte alimentaire est une manière de respecter ces besoins. Ne soyons pas trop pressés de voir grandir nos enfants, ils ont toute la vie pour savourer les fruits de mer ou les sushis !

Fruits de mer, Top bébé Webzine
© IStock

Fruits de mer, Top bébé Webzine
© IStock


Blédina propose, par exemple, une Paëlla des tout-petits, souvent très appréciée des enfants. Qu’y a-t-il dedans ?

Liste des ingrédients de la paella des tout petits : Eau de cuisson, riz, petits pois, carottes, tomates, pomme de terre, colin, dinde, poivrons rouges, oignons, poulet…

Fruits de mer, Top bébé Webzine

Quelle différence avec une vraie paëlla ?

L’absence de fruits de mer tout d’abord ! Les taux de sel, de protéines et de matières grasses sont adaptés aux besoins des petits avec par exemple 2 fois moins de sel, de 2 fois moins de matières grasses et près de 3 fois moins de protéines qu’une paëlla classique.

Fruits de mer, Top bébé Webzine
© IStock


Peut-on l’enrichir de crevettes fraîches ?

Non, elle a déjà tout ce qu’il faut, y compris un bon goût de paëlla !

Fruits de mer, Top bébé Webzine
© IStock


Quels sont les symptômes d’une allergie aux fruits de mer ?

Les symptômes de l’allergie alimentaire peuvent être cutanés (rougeurs, plaques), respiratoires (asthme) ou digestifs (diarrhée). En cas de doute, il est impératif de consulter son médecin.

Fruits de mer, Top bébé Webzine
© IStock

 
     
 


    Identification

Mot de passe oublié ?






Forums | Dossier de presse | L'équipe | TOP BEBE Copyright 2007 | Tous droits réservés | Mentions légales