loader.gifVeuillez patienter.
Chargement en cours...

mercredi 16 octobre 2019 - Fête(s) du jour
  à la Une | Flash Info | Dossiers





Entre hydrocution et coup de soleil…
Tout ce qui peut arriver sur une plage, avec le concours du Docteur Thierry Bonnefoy
 

Qu’on se le dise une bonne fois pour toute : plage = dangers ! Coups de soleil, hydrocution, méduses, noyades, coupures et même disparitions d’enfants, tout peut arriver sur une plage bondée de monde. Alors, avant de partir en vacances, rappelez-vous quelques principes de base…

 

 

 

 

  Les enlèvements d’enfants
 Les coups de soleil
 Les piqûres de méduse
 Les piqûres de vives
 Les aiguilles d’oursin
 L’hydrocution
 Les coupures
 Les noyades
 Les tasses


     
 
     
 

Les enlèvements d’enfants

 

Quoi de plus facile que d’emmener un enfant loin de ses parents sur une plage bondée de monde ? Qui plus est si l’enfant s’est éloigné tout seul, histoire d’aller observer le château de sable d’à côté. À vous de surveiller les faits et gestes des enfants dont vous êtes responsables. Et pour limiter les risques ? Ne les envoyer pas « faire une course » tout seuls. Ni s’acheter une glace sans la surveillance d’un adulte ou d’un aîné, suffisamment responsable. On ne sait jamais et les disparitions d’enfants, ça n’arrive pas qu’aux autres.

 
     


les enlevement d'enfants, Top bébé Webzine
© IStock 

les enlevement d'enfants, Top bébé Webzine

















© IStock



Les coups de soleil

 les coups de soleil, Top bébé Webzine
© IStock

Badigeonnez-vous plusieurs fois dans l’après-midi de crème solaire, à indice élevé. Une seule application ne suffira pas à vous éviter les coups de soleil, voire les coups de chaleur . Et si malgré tout, vous attrapez un coup de soleil, privilégiez une pommade telle que la Biafine , pour apaiser, plus efficace qu’une simple crème après-soleil.

les coups de soleil, Top bébé Webzine
© IStock

 

Les piqûres de méduse

 les piqures de meduse, Top bébé Webzine
© IStock

Appliquez une crème à base de corticoïde ou, si vous n’avez rien de tel, badigeonnez de mousse à raser sur la lésion et la retirer à l’aide d’un bâtonnet de bois (de type bâton d’esquimau), comme lorsqu’on s’épile. On enlève ainsi les micro dards laissés par la méduse. Ne frottez jamais, au risque d’irriter encore plus la plaie.

les piqures de meduse, Top bébé Webzine
© IStock

 

Les piqûres de vives

 les piqures de vives, Top bébé Webzine
© IStock

Le poison de ce poisson est thermolabile, ce qui signifie qu’il ne résiste pas à la chaleur. Marchez sur le sable brûlant ou faites vous un bain de pieds très chaud.

les piqures de vives, Top bébé Webzine
© IStock

 

Les aiguilles d’oursin

 les aiguilles d'oursin, Top bébé Webzine
© IStock

On prend une pince à épiler et on retire les aiguilles une par une. Un petit peu de désinfectant et on attend que ça arrête de piquer…


les aiguilles d'oursin, Top bébé Webzine
© IStock

 

L’hydrocution

Ce choc thermique provoqué par une différence de température entre de l’eau et la peau, peut provoquer des arrêts cardio-ventilatoires, et donc perte de connaissance et noyade. Il faut donc bien faire attention et ne pas entrer dans l’eau d’un seul coup et sans se mouiller progressivement auparavant. Quant à nos grands-mères qui nous répétaient de ne pas nous baigner après manger au risque de s’hydrocuter, elles avaient raison. Même si personne n’a pu encore vraiment faire de relation scientifiquement prouvée entre l’eau et la digestion… Quoiqu’il en soit, les heures très chaudes qui entourent le repas sont, de toute façon, à déconseiller. Et c’est, peut-être, justement, parce qu’il fait très chaud et qu’on est inactif qu’entrer dans l’eau risque de provoquer une hydrocution. Alors, prenez garde !

l'hydrocution, Top bébé Webzine
© IStock
 

Les coupures

Avec ce qui peut traîner sur une plage, on n’est jamais à l’abri d’une coupure. D’autant que certains coquillages peuvent aussi être très tranchants. Avoir dans son sac et dans une pochette hermétique et imperméable quelques pansements et un spray désinfectant peut donc être utile. Pas de panique toutefois : si vous n’en avez pas et que vous êtes sur une plage surveillée, il y a forcément un poste de secours.

les coupures, Top bébé Webzine
© IStock



Les noyades

 les noyades, Top bébé Webzine
© IStock

Personne n’est à l’abri d’une noyade, adulte comme enfant. Mais lorsque vous avez des petits en bas âge, ne les perdez jamais de vue et pensez à bien les équiper pour la baignade. Il existe aujourd’hui des maillots de bains qui intègrent la bouée directement. Aucun risque pour eux de les retirer. Et vous vous assurez ainsi un minimum de sécurité. Mais, quelque soit l’équipement dont l’enfant est harnaché, restez à proximité. Il suffit d’une vague plus importante, d’un coup à la tête (sous l’eau, avec une planche de surf, même en polystyrène, un ballon de volley…) pour se sentir mal et s’écrouler dans l’eau… bref d’un rien pour boire une grosse tasse et ne pas se relever. Attention également aux matelas pneumatiques et autres bateaux gonflables, qui peuvent vite entraîner l’enfant loin du rivage, sans qu’il ne s’en rende compte.

les noyades, Top bébé Webzine
© IStock

les noyades, Top bébé Webzine
© IStock

 

les noyades, Top bébé Webzine
© IStock



Les "tasses"

Rien de grave à signaler si l’enfant avale une gorgée d’eau. Toutefois, si vous avez un doute sur la quantité ingurgitée et si l’enfant tousse et crache beaucoup, n’hésitez pas à aller demander conseil au poste de secours. Une « tasse » peut très bien avoir été avalée du mauvais côté et être passée dans les poumons et s’avérer dangereuse. Pas de panique toutefois : la plupart des tasses seront bénignes.
 

les tasses, Top bébé Webzine
© IStock
 
     
 


    Identification

Mot de passe oublié ?






Forums | Dossier de presse | L'équipe | TOP BEBE Copyright 2007 | Tous droits réservés | Mentions légales