loader.gifVeuillez patienter.
Chargement en cours...

dimanche 17 décembre 2017 - Fête(s) du jour
  à la Une | Flash Info | Dossiers
Journal de voyage
Direction Gênes… en famille !
Reportage
En attendant bébé
Les hormones de grossesse
Entre enfer et délectation…
La page des mamans
Le sevrage
Comment s'y prendre lorsque vient le moment du sevrage…
La page des papas
La couvade du père
Quand le futur papa fait une grossesse nerveuse…
Allo, Docteur !
La mononucléose
Une petite maladie bien fatigante…
Espace Enfants
Faut-il croire au Père Noel et à la petite souris ?
Interview de Sonia Tabbakh, psychologue et thérapeute familiale
Coffre à jouets
Quand tu descendras du ciel…
La sélection de Noël 2017
À Table !
Les enfants et les fruits de mer !
Pourquoi ils n'ont pas le droit d'en manger ?
Le coin lecture
De la lecture…
… pour les grands
Le coin lecture
De la lecture…
… pour les petits
BD
BD…
…, livres-jeux & Brico
Dossier
Dermatologie
L’eau au service des maladies de peau
Dossier
Grossesse
La césarienne





La gastroentérite aiguë à rotavirus
Tout savoir sur ce virus parfois mortel !
 

La gastro à rotavirus est dite « gastro +++ ». Autrement dit, elle est virulente à souhait et conduit, dans la majorité des cas, les enfants à l’hospitalisation. Vomissements, diarrhées, déshydratation, fatigue… Le rotavirus met à plat et peut déclencher de l’acétone dans les urines. Une réaction qui, parfois, s’avère mortelle. Comment la reconnaître ? Comment l’éviter ? Comment la soigner ? Le point avec Top Bébé

 

 

 

 

  Qu’est-ce que la gastroentérite à rotavirus ?
 Comment attrape-t-on le rotavirus ?
 Qui est touché par le rotavirus ?
 Quels sont les symptômes du rotavirus ?
 Quelles sont les complications ?
 Comment diagnostique-t-on le rotavirus ?
 Quel est le traitement du rotavirus ?
 Le vacccin contre le rotavirus
 Paroles de maman


     
 
     
 

Chaque année, la gastroentérite à rotavirus serait responsable, en France, de 18 000 hospitalisations et de 9 décès. Première cause d’hospitalisation et de consultation en urgence pour gastroentérite, le rotavirus peut malgré tout menacer le pronostic vital en une nuit.

 
     


Gastroentérité à Rotavirus, Top bébé Webzine
    © Istock 

Qu’est-ce que la gastroentérite à rotavirus ?

Une gatroentérite virulente qui se retrouve en tête des maladies nocosomiales en pédiatrie. D’après le Conseil Supérieur d’Hygiène publique de France, ces infections nocosomiales à rotavirus concernent entre 4% et 15 % des enfants hospitalisés en pédiatrie en période hivernale, tous motifs d’hospitalisation confondus. Dans 8 cas sur 10, l’enfant sera hospitalisé au moins une nuit. La plupart du temps, cette hospitalisation se prolonge en moyenne de 3 jours.


Gastroentérité à Rotavirus, Top bébé Webzine
    © Istock  

Comment attrape-t-on le rotavirus ?

Par voie féco-orale ! D’où l’importance de se laver les mains. Les rotavirus sont excrétés à très fortes concentrations et pendant plusieurs jours dans les selles et les vomissures des sujets infectés.


Gastroentérité à Rotavirus, Top bébé Webzine
    © Istock   

Qui est touché par le rotavirus ?

La gastroentérite aiguë à rotavirus serait responsable de plus de 80 % des gastroentérites qui touchent chaque année les enfants de moins de 5 ans, avec une prédominance chez les enfants âgés de quelques semaines à 3 ans.


Gastroentérité à Rotavirus, Top bébé Webzine
    © Istock  

     
 

Saviez-vous que…

Les rotavirus sont la cause la plus fréquente des maladies diarrhéiques graves chez le nourrisson et le jeune enfant ? On estime qu’en 2004, les infections à rotavirus ont provoqués quelques 527 000 décès, principalement dans les pays en développement.

 
     

 

Quels sont les symptômes du rotavirus ?

Fièvre, vomissement, diarrhées violentes… Autant de symptômes qui ressemblent à ceux de toutes les gastroentérites, si on n’ajoute pas les crampes, douleurs abdominales, refus catégoriques de manger et impossibilité de « garder » la nourriture, troubles électrolytiques (déshydratation).. À la différence près qu’ils surviennent plus vite et plus intensément et que la période d’incubation n’est que de 1 à 3 jours. Quant à la durée de l’infection, elle peut s’étendre jusqu’à 3 semaines, contre 7 jours pour une gastroentérite simple. Tous ces symptômes réunis peuvent alors provoquer la déshydratation de l’enfant, et même en quelques heures, et entraîner alors de lourdes conséquences sur l’organisme, pouvant aller jusqu’à la mort.


Gastroentérité à Rotavirus, Top bébé Webzine
    © Istock  

Quelles sont les complications ?

Lorsque l’enfant ne garde plus ni nourriture, ni liquide, il risque de tomber en hypoglycémie. Le corps puise alors dans les graisses de réserve. Un mécanisme qui engendre la production d’acétone, à l’origine de déchets acides dans les urines. Ces déchets, que les reins ne supportent pas, provoquent alors douleurs abdominales, vomissements et refus de manger. Sans apport nutritionnel et réhydratation par voie intraveineuse, la dénutrition s’installe. Á terme, elle peut entraîner un coma et même la mort.


Gastroentérité à Rotavirus, Top bébé Webzine
   

     
 

Saviez-vous que…

On peut attraper plusieurs fois ce type de gastroentérites ? Autrement dit, ce n’est pas parce que l’enfant l’a attrapé une fois qu’il sera immunisé. Par contre, il semble que l’infection à rotavirus perde, petit à petit, de sa puissance.

 
     

 

Gastroentérité à Rotavirus, Top bébé Webzine
    © Istock  

Comment diagnostique-t-on le rotavirus ?

En général par une analyse des selles en laboratoire. Lorsque la gastroentérite ne « passe » pas et que le médecin suspecte un rotavirus, il demande aux parents de prélever un petit échantillon de selles pour analyse.

 

Gastroentérité à Rotavirus, Top bébé Webzine
    © Istock  

Quel est le traitement du rotavirus ?

La prévention est le premier des traitements. Bien se laver les mains et plusieurs fois par jour–d’autant que le rotavirus est résistant à la plupart des savons et désinfectants- et faire boire le l’enfant sont les deux points de prévention à mettre en œuvre. Il est donc recommandé à tous les parents d’enfants en bas âge de garder dans leur pharmacie une boîte de soluté de réhydratation (en vente libre en pharmacie) afin de prévenir tout début de gastroentérite, à rotavirus ou non.

 

     
 

Saviez-vous que…

Il ne suffit pas de remplir le biberon de soluté de réhydratation pour faire boire l’enfant qui souffre de gastroentérite, puisque, sujet aux vomissements, l’enfant risque de tout « recracher » et même plus encore. Les pédiatres et médecins recommandent donc de faire boire l’enfant gorgée par gorgée, espacées de dix minutes. Un rythme qui permet, la plupart du temps, d’éviter les vomissements.

 
     

 

Gastroentérité à Rotavirus, Top bébé Webzine
    © Istock  

Le vaccin contre le rotavirus

La dangerosité de la gastroentérite à rotavirus se voit aujourd’hui réduite grâce à deux vaccins, le Rotateq et le Rotarix, qui s’administrent par voie orale. Le hic ? Ils valent très chers et ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Il est bon de savoir, par contre, qu’ils doivent être pratiqués dans une échelle de temps assez courte, soit entre 6 et 24 semaines pour le Rotarix et 6 et 26 semaines pour le Rotateq. Chaque prise étant espacée de 4 semaines.

 

     
 

Swiss Life, la mutuelle qui rembourse

Premier assureur santé à rembourser le vaccin contre le rotavirus, Swiss Life propose depuis 2005 un Forfait prévention pour accompagner ses assurés dans l’entretien de leur capital santé et rembourse par conséquent des soins qui ne sont pas pris en charge ailleurs : les vaccins contre le rotavirus mais également le Gardasil, depuis 2007, vaccin qui prévient les infections contre les papilloma virus (cancer du col de l’utérus) mais également les Omaga 3 et vitamines anti-oxydantes, conseillés en prévention de certains cancers, infarctus et dégénérescences maculaires liés à l’âge. Pour 100 à 150 € par an, et par personne, Swiss Life prend en charge la moitié des dépenses de prévention non couvertes par la Sécurité Sociale, et qui concerne un grand nombre de pathologies comme les cancers, l’ostéoporose, la polyarthrite rhumatoïde, les maladies cardiovasculaires…). Rens. sur www.carteblanchesante.com

 
     


Gastroentérité à Rotavirus, Top bébé Webzine

Paroles de maman

« Lorsqu’elle avait 18 mois, ma fille a attrapé ce que nous pensions être une gastroentérite. Mais, lorsqu’au bout d’une semaine bien révolue, elle présentait toujours des symptômes, et après un premier passage à l’hôpital d’une nuit qui s’est conclu par « gastro », notre pédiatre s’est inquiétée au point de commencer à lui faire faire analyses d’urine et de sang. Mais, rien ne ressortait de tout ça. Ma fille dépérissait, ses cheveux étaient devenus tout secs et elle perdait du poids. Ses traits se creusaient à force de ne rien manger et de tout vomir. Elle jouait tranquillement et d’un coup se mettait à pleurer. La nuit, la douleur la réveillait et elle se tortillait dans tous les sens en pleurant, ce que nous avons d’abord pris pour des terreurs nocturnes. Et puis, quelques jours après les premières analyses de sang, son médecin s’est posé la question du diabète puisqu’elle avait des symptômes qui y ressemblaient. Elle a donc demandé une nouvelle prise de sang qui a conclu qu’en réalité, elle était en hypoglycémie. Diabète écarté donc. Il fallait, par contre, absolument la faire manger et boire. Sucres lents et solutés de réhydratation. Comme elle continuait à ne rien garder, la pédiatre nous a envoyé aux urgences avec une recommandation. Nous sommes restés trois jours et trois nuits en pédiatrie. Avec mon bébé sous perfusion permanente. Encore quelques jours et elle pouvait mourir. D’ailleurs, 15 jours après nous, un petit garçon est mort de la même chose, à quelques kilomètres de chez nous. Aujourd’hui, j’ai perpétuellement un paquet de soluté de réhydratation à la maison et chaque fois que nous partons quelque part, j’en emporte quelques sachets ». Sandra, La Celle (83).

 
     
 


    Identification

Mot de passe oublié ?






Forums | Dossier de presse | L'équipe | TOP BEBE Copyright 2007 | Tous droits réservés | Mentions légales