loader.gifVeuillez patienter.
Chargement en cours...

dimanche 18 novembre 2018 - Fête(s) du jour
  à la Une | Flash Info | Dossiers
Journal de voyage
Direction Gênes… en famille !
Reportage
En attendant bébé
Tri-test et Clarté nucale
Les deux tests importants de la grossesse
La page des mamans
Le sevrage
Comment s'y prendre lorsque vient le moment du sevrage…
La page des papas
Assister à l'accouchement… ou pas ?
Ce que les papas doivent savoir sur l'accouchement.
Espace Enfants
L'enfant-roi
Interview de Sonia Tabbakh, psychologue…
Bien-être
Exfoliez bio !
… et les autres jours aussi !
À Table !
L'intolérance au lactose
Quand bébé rejette toute forme de lait !
Le coin lecture
De la lecture…
… pour les grands
Le coin lecture
De la lecture…
… pour les petits
BD
BD…
…, livres-jeux & Brico
Dossier
Dermatologie
L’eau au service des maladies de peau
Dossier
Grossesse
La césarienne





Les otites
Tout savoir sur les différents types d’otites
 

Lorsque bébé se frotte l’oreille, qu’il fait un peu de fièvre, on pense tout de suite à une otite. Mais saviez-vous que certaines d’entre elles ne provoquent aucune gêne ? On parle alors d’otite séreuse. Quelle différence existe-t-il entre une otite séreuse et une otite simple ? Comment les reconnaître ? Comment les traiter ? Quelles sont leurs conséquences ? Autant de questions auxquelles le Docteur Thierry Bonnefoy, Médecin Urgentiste en médecine pédiatrique a accepté de répondre.

 

 

 

 

  Interview
 Les otites barotraumatiques


     
 

Interview


Otites, Top bébé Webzine
© Istock

Quels sont les différents types d’otites ?

On peut rencontrer des otites externes, des otites séro-muqueuses, dite « séreuses » ou OSM, et des otites moyennes aigües.

Comment les reconnaît-on ?

En général, une simple palpation du pavillon de l’oreille provoque chez l’enfant des douleurs. Le diagnostic se confirme en examinant l’intérieur de l’oreille. L’enfant ne présente pas forcément de fièvre lorsqu’il développe une otite.


Otites, Top bébé Webzine
    © Istock


Ont-elles les mêmes conséquences ?

Non. L’otite séro-muqueuse, précoce, peut entraîner des troubles de l’audition qui seront ensuite, parfois, à l’origine d’un retard d’acquisition du langage. L’otite moyenne peut être à l’origine de complications infectieuses locales et/ou générales comme les mastoïdites ou les méningites.


Otites, Top bébé Webzine
© Istock


Quelles sont les origines des otites ?

L'otite (muqueuse) externe est secondaire à une infection locale de la peau du conduit auditif externe de l'oreille (eau de mer "sale" ou tout simplement furoncle, voire effraction avec les cotons-tiges). Pour les autres, il s'agit plutôt d'un problème de perméabilité de la trompe d'Eustache (qui permet l'évacuation des sécrétions de l'oreille moyenne dans le Cavum, c'est à dire la gorge). Pour l'otite séro-muqueuse, c’est uniquement la stagnation des sécrétions qui en est la cause. Pour l'otite moyenne aiguë, les sécrétions stagnent et s'infectent.

Comment les traite-t-on ?

Les otites séro-muqueuses sont traitées par la mise en place d’un drain, appelé Diabolo, qui permet d’éviter l’engorgement du conduit auditif. On applique dans tous les cas des antalgiques et parfois des anti-inflammatoires et des antibiotiques.

Otites, Top bébé Webzine
© Istock


Est-on prédisposé à avoir des otites ?

Le jeune enfant est prédisposé aux otites. Une fois passée l’enfance, seules les personnes souffrant d’une anomalie anatomique importante comme les anomalies de la trompe d’Eustache, seront touchées.

À partir de quel âge peut-on avoir des otites ?

Les otites séreuses peuvent toucher l’enfant dès la naissance. Elles sont plus fréquentes entre 18 mois et 5 ans. Pour les otites externes et moyennes aigües, elles n’apparaissent, en général, qu’après l’âge de 1 an.


Otites, Top bébé Webzine
    © Istock


Quand est-ce que cela s’arrête ?

Il n’y a pas vraiment d’âge déterminé. Les otites prennent fin avec la croissance.

Comment attrape-t-on une otite ?

Aucune sorte d’otite n’est contagieuse. Elles sont, en général, la conséquence d’autres infections, comme les infections du cavum et/ou des voies aériennes supérieures.

Otites, Top bébé Webzine
© Istock

     
 

Les otites barotraumatiques

Si la majorité des otites se déclenchent en hiver, l’otite barotraumatique, elle, est une otite majoritairement d’été, puisqu’elle est déclenchée par le train et l’avion et les différences de pression que ces moyens de transport engendrent. Bien sûr, les enfants sujets, l’hiver, aux autres types d’otites, seront plus facilement touchés par l’otite barotraumatique, puisque les différentes infections qu’ils ont développés en hiver ont fini par boucher la trompe d’Eustache, empêchant ainsi l’air qui circule habituellement entre l’oreille moyenne (derrière le tympan) et les fosses nasales et par ladite trompe, de passer. Avec la pression engendrée lors des accélérations de TGV ou les décollages et atterrissages en avion, l’enfant ressentira alors des douleurs brutales au niveau du tympan. C’est ce qu’on appelle alors une otite barotraumatique. La solution ? Obliger l’enfant à mastiquer ou téter durant les phases critiques de pressurisation ou dépressurisation. Ainsi sollicitée, la trompe d’Eustache se débouche suffisamment pour laisser l’air passer et éviter les douleurs. Évidemment, les enfants qui portent un yo-yo, cet aérateur transtympanique qui permet d’éviter les otites chroniques, en seront protégés, puisque l’air maintenu dans la trompe d’Eustache grâce au yo-yo leur permettra d’affronter ces phénomènes.

 
     

 
     
 


    Identification

Mot de passe oublié ?






Forums | Dossier de presse | L'équipe | TOP BEBE Copyright 2007 | Tous droits réservés | Mentions légales