loader.gifVeuillez patienter.
Chargement en cours...

lundi 23 octobre 2017 - Fête(s) du jour
  à la Une | Flash Info | Dossiers
Journal de voyage
Direction Gênes… en famille !
Reportage
En attendant bébé
Entre insomnie et grosses fatigues…
Le sommeil durant la grossesse
La page des mamans
Le baby-blues
Tout savoir sur ce mal-être temporaire
Allo, Docteur !
La gastroentérite aiguë à rotavirus
Tout savoir sur ce virus parfois mortel !
Espace Enfants
Le Terrible Two !!
… ou la phase du " non ! "
À Table !
Le potiron à toutes les sauces
Recettes, conseils, petits plats tout prêts et plantations !
Le coin lecture
De la lecture…
… pour les grands
Le coin lecture
De la lecture…
… pour les petits
BD
BD…
…, livres-jeux & Brico
Dossier
Dermatologie
L’eau au service des maladies de peau
Dossier
Grossesse
La césarienne





L’Ichtyose
 

Comme la dermatite atopique, l’ichtyose est une affection cutanée qui rend la peau très sèche mais également rugueuse et écailleuse sur de grandes surfaces. Difficile à traiter, elle peut être prise en charge en cure thermale et les améliorations peuvent être nettement conséquentes. On trouve 4 types d’ichtyose, dont deux assez graves mais heureusement très rares.

 

 

 

   Retour au sommaire du dossier

     
 

À quoi est-elle due ?

En général à un trouble héréditaire de la kéritinisation.

Comment se manifeste-t-elle ?

Par un épaississement épidermique et une desquamation permanente. On note alors des squames bien visibles sur la peau, qu’on compare même à des écailles de poisson –d’où le mot Ichtyose, tiré du grec Ichtius, poisson. L’épaississement de la couche cornée, ou hyperkératose, résulte de deux processus, parfois associés :

  • l’augmentation de la production de cornéocytes
  • le déficit de la desquamation normale.

Quels sont les différents types d’ichtyose ?

On en dénombre 4 :

  • L’ichtyose vulgaire, qui est la plus fréquente. Elle peut être associée à l’atopie (environ 30 % des sujets qui ont une dermatite atopique ont aussi une ichtyose vulgaire) et s’accentue en hiver. L’ichtyose vulgaire est caractérisée par une peau sèche et rugueuse. Les premiers squames peuvent apparaître dès l’âge de trois mois et sont prédominantes sur les faces d’extension des membres et du tronc.
  • L’ichtyose récessive liée au chromosome X qui ne touche que les garçons, dès 6 mois. Les squames sont foncés, de grande taille, répartis sur l’ensemble du corps.
  • L’ichtyose lamellaire, très rare, touche même les nouveaux-nés. On parle même de « bébés collodions », qui définissent des enfants nés avec une peau très tendue et luisante. Très tôt, des squames épaisses et des bulles sur les zones de traumatismes, suivies d’érosion, apparaissent sur le corps. On constate en général une amélioration après la puberté.
  • L’Erythrodermie, ichtyosiforme congénitale bulleuse, très rare, touche également le nouveau-né, qui présente immédiatement un aspect ébouillanté avec des décollements cutanés. Au fil des mois, des squames épaisses et des bulles apparaîtront sur les zones de traumatismes, suivies d’érosion. L’érythème et la desquamation sont généralisés. Cette forme d’ichtyose est due à une production excessive de kératine.

Comment traiter l’ichtyose

Comme pour l’eczéma, la base du traitement est l’hydratation avec des crèmes émollientes adaptés et l’utilisation de kératolytiques, destinés à réduire l’épaisseur de la couche cornée. Il n’existe malheureusement pas de traitement médicamenteux contre l’ichtyose.

 

Retour au sommaire du dossier 

 
     
 


    Identification

Mot de passe oublié ?






Forums | Dossier de presse | L'équipe | TOP BEBE Copyright 2007 | Tous droits réservés | Mentions légales