loader.gifVeuillez patienter.
Chargement en cours...

dimanche 17 décembre 2017 - Fête(s) du jour
  à la Une | Flash Info | Dossiers
Journal de voyage
Direction Gênes… en famille !
Reportage
En attendant bébé
Les hormones de grossesse
Entre enfer et délectation…
La page des mamans
Le sevrage
Comment s'y prendre lorsque vient le moment du sevrage…
La page des papas
La couvade du père
Quand le futur papa fait une grossesse nerveuse…
Allo, Docteur !
La mononucléose
Une petite maladie bien fatigante…
Espace Enfants
Faut-il croire au Père Noel et à la petite souris ?
Interview de Sonia Tabbakh, psychologue et thérapeute familiale
Coffre à jouets
Quand tu descendras du ciel…
La sélection de Noël 2017
À Table !
Les enfants et les fruits de mer !
Pourquoi ils n'ont pas le droit d'en manger ?
Le coin lecture
De la lecture…
… pour les grands
Le coin lecture
De la lecture…
… pour les petits
BD
BD…
…, livres-jeux & Brico
Dossier
Dermatologie
L’eau au service des maladies de peau
Dossier
Grossesse
La césarienne





Entre insomnie et grosses fatigues…
Le sommeil durant la grossesse
 

La grossesse provoque bien des chamboulements. Certaines insomniaques deviendront durant 9 mois de véritables marmottes… et les marmottes tourneront en rond dès 4 heures du matin. Le monde à l’envers ! Qu’est-ce qui provoque ces perturbations du sommeil ? Disparaîtront-elles après l’accouchement ? En bref, comment gérer son sommeil durant les 9 mois qui précèdent la naissance de bébé, un petit dossier de Top Bébé !

 

 


 

 

  Les marmottes
  Les insomniaques
  Les piles électriques


     
 
     
 

Attention

Il n’y a aucune règle pendant la grossesse : aucune femme ne la vivra de la même manière et il y aura même des futures mères qui vont diront qu’elles ont été en pleine forme durant 9 mois. Alors que d’autres seront fatiguées du début à la fin. Alors, n’écoutez pas les autres et occupez-vous de vous !
 
     


Insomnies ou fatigues pendant la grossesse, Top bébé Webzine
  © IStock

Les marmottes

Insomnies ou fatigues pendant la grossesse, Top bébé Webzine
© IStock  

Vous qui n’arriviez pas à vous endormir sans somnifères ou qui étiez incapable de faire la sieste, vous voilà arrivée au point de vous endormir sur votre chaise, à n’importe quelle heure de la journée. Fatiguée dès le réveil ou presque, vous pouvez vous recoucher deux heures après le café et pour plusieurs heures d’affilée et redormir toute la nuit. Il vous arrive même d’aller vous cacher dans les toilettes de votre bureau pour piquer un roupillon. Vos coups de barre interviennent souvent après les repas (on digère), dans les transports (ça berce) ou devant le film (on est au calme). Et c’est la faute ? Aux hormones, bien sûr ! Et plus précisément à l’augmentation de la progestérone, qui a des effets sédatifs. Heureusement, pour la plupart des femmes, ces envies irrésistibles de dormir disparaissent passés les trois premiers mois de la grossesse. Malheureusement, pour un petit nombre de futures mamans, cette envie de dormir ne disparaîtra qu’après la naissance de bébé, voire des semaines ou des mois plus tard. Lorsque votre petit bout fera enfin ses nuits…

Insomnies ou fatigues pendant la grossesse, Top bébé Webzine         Insomnies ou fatigues pendant la grossesse, Top bébé Webzine
  © IStock                                                                 © Stock Exchange

En attendant, dormez le plus possible. Et quand « ce n’est pas le moment », sortez prendre l’air quelques minutes, passez vous de l’eau fraîche sur le visage, respirez « par le ventre » et le plus profondément possible ou buvez un jus vitaminé, orange, citron… Vous pouvez également faire appel à l’homéopathie, qui peut s’avérer très efficace.

 

     
 

Saviez-vous que…

Enceinte, il ne sera pas rare que vous commenciez à ronfler. L’abdomen, de plus en plus gros, écrase les voies respiratoires et vous essouffle. Dans la journée, vous manquez d’air et la nuit, vous ronflez ! Rassurez-vous : ces petits désagréments disparaîtront après l’accouchement.
 
     


Insomnies ou fatigues pendant la grossesse, Top bébé Webzine
© IStock  

Les insomniaques

Avant votre grossesse, vous n’aviez jamais eu aucun problème à vous endormir. Mais voilà, depuis que vous êtes enceinte, vous ne fermez plus l’œil de la nuit. Vous tournez en rond ou tournez tout court dans votre lit, à la recherche d’une position qui vous permettra de trouver le sommeil. Mais, il n’y a rien à faire. Détendue ou non, le sommeil vous fuit. De jour comme de nuit. C’est la fin du premier trimestre et le taux de progestérone baisse, vous redonnant de l’énergie. Vous avez, pour la plupart d’entre vous, la pêche. Et le soir venu, l’impression que l'énergie ne retombe pas. Si les hormones y sont pour quelque chose, d’autres phénomènes peuvent venir « polluer » vos nuits, comme le stress. Vous avez vu votre bébé à l’échographie et votre grossesse est devenue « réelle ». Les questions existentielles commencent alors à vous assaillir. « Serai-je une bonne mère ? », « A quoi va ressembler mon bébé ? », « Et s’il avait un problème ? ». Autant d’interrogations qui vous tombent dessus lorsque le calme de la nuit vous laisse du temps pour réfléchir. Beaucoup de futures mères entameront la période des cauchemars, dans lesquels elles se voient accoucher, souvent de bébés déjà grands. Une projection inconsciente de l’avenir : savoir comment sera son enfant !

Insomnies ou fatigues pendant la grossesse, Top bébé Webzine
© IStock  

Enfin, bébé commence à prendre de la place. Le ventre s’arrondit et il devient difficile de trouver une position pour dormir. Sur le dos, on a du mal à respirer –l’utérus vient parfois « écraser » les poumons ». Sur le ventre… on ne peut plus. Reste le côté –gauche de préférence, parce que vous constaterez vite que vous respirez mieux comme ça, la veine cave n’étant plus compressée-, qui peut être inconfortable avec le ventre qui pèse –pensez à l’oreiller sous le ventre pour vous soulager- et bébé, qui dans de nombreux de cas, s’agite. Difficile dans ces conditions de se détendre suffisamment pour pouvoir trouver le sommeil.

Insomnies ou fatigues pendant la grossesse, Top bébé Webzine
© IStock  

Mais dans tous les cas, il existe des petits trucs pour vous aider à dormir : évitez de vous agiter avant d’aller vous coucher, ne buvez pas de café, thé, coca qui sont des excitants. Bannissez également les parties acharnées de Wii ou tout autre jeu vidéo, les thrillers qui vous font battre le cœur à 200, ne mangez pas de repas trop copieux et évitez les épices. Des conseils tout simples mais qui devraient avoir un rôle bénéfique sur votre sommeil. Les exercices de respiration par le ventre sont également très bons pour trouver le sommeil. Enfin, bain chaud, massages et homéopathie peuvent contribuer à trouver le sommeil.

 
Insomnies ou fatigues pendant la grossesse, Top bébé Webzine
© IStock  

Les piles électriques

Insomnies ou fatigues pendant la grossesse, Top bébé Webzine
© IStock  

Si vous arrivez à vous endormir, vous vous réveillez sans arrêt. À cause des envies de « pipi » (au premier trimestre de la grossesse, ce sont les ligaments qui se distendent pour laisser la place à l’utérus et par la suite, le bébé pèsera sur la vessie), des crampes –dues, comme les impatiences dans les jambes, à un ralentissement de la circulation sanguine-, des crises de sciatiques –courantes durant les grossesse, elles sont dues au bébé qui écrase le nerf sciatique et disparaissent après l’accouchement- ou même d’un syndrome carpien –la circulation lymphatique, ralentie par la grossesse, cause parfois des engourdissements dans les mains : c’est le syndrome carpien (*). Le résultat des courses ? Quand arrive l’heure de se lever, vous vous sentez fatiguée, voire épuisée. À vous de trouver un nouveau rythme qui vous convienne mieux. N’hésitez pas, par exemple, pour celles qui ne travaillent pas ou qui sont en arrêt maladie, ainsi que lors de votre congé maternité, à faire la sieste. Et à charger votre petit déjeuner d’aliments énergétiques : céréales, pain au blé complet, jus d’oranges…

Insomnies ou fatigues pendant la grossesse, Top bébé Webzine
© Istock

Pour mieux dormir, pensez cette fois à l’acupuncture. Elle ne vous fera pas arrêter d’aller aux toilettes mais pourra, par contre, vous aider à traiter beaucoup d’autres symptômes gênants.

(*) Syndrome carpien : Il se manifeste par un engourdissement et des douleurs dans la main, qui ne passent pas en secouant ses membres. Le syndrome carpien doit son nom à un nerf qui relie la paume et les doigts en passant par le canal carpien, zone de transition entre le coude et la main. Lorsque le nerf est compressé, les engourdissements apparaissent. À noter que les professions « manuelles » ou certains sportifs sont plus à risque : en se servant beaucoup de leurs mains, elles créent une inflammation qui déclenche la compression du nerf.

Insomnies ou fatigues pendant la grossesse, Top bébé Webzine
© Istock

 
     
 


    Identification

Mot de passe oublié ?






Forums | Dossier de presse | L'équipe | TOP BEBE Copyright 2007 | Tous droits réservés | Mentions légales