Assister à l’accouchement… ou pas ?
Ce que les papas doivent savoir sur l’accouchement.
 

Autrefois, les hommes n’assistaient pas à l’accouchement. Ce n’était pas leur place et c’était comme ça. Alors, sauf impossibilité de faire autrement, le futur papa attendait dehors que ça se fasse. Aujourd’hui, ne pas y assister est de l’ordre de l’inconcevable. Pourtant, il n’y a pas de bon ou de mauvais choix. Autrement dit, Messieurs, vous irez voir votre bébé naître si vous le souhaitez. Et pas parce que le voisin vous l’a dit !

 

 


 

 On assiste à l'accouchement parce que...
 On n'assiste pas à l'accouchement parce que...
 Les idées préconçues et leurs vérités


     
 

On assiste à l’accouchement parce que…

 
© Istock
 
Parce qu’on a envie ! Un point c’est tout. Mais surtout parce qu’on se sent capable de soutenir sa moitié durant cette épreuve. Parce qu’on a envie de vivre ce moment avec elle. Parce qu’on veut vivre les premiers instants du petit bout à venir, après avoir observé les 9 mois de nidation. Parce que c’est plus facile d’être là plutôt que de faire les 100 pas dans la salle d’attente. Parce que c’est beau, un enfant qui naît.

 

On n’assiste pas à l’accouchement parce que…

Parce qu’on n’a pas envie ! Un point c’est tout ! Mais surtout parce qu’on ne se sent pas capable d’être un soutien pour la maman. Parce que parfois, elle ne veut pas. Parce qu’on tourne vite de l’œil. Parce qu’on préfère attendre que le bébé soit bien là pour en profiter.

 
© Stock Exchange 
 

 

Les idées préconçues et leurs vérités

     - « C’est sale » : oui et non. Tout dépend de la façon dont vous considérez le sang, le placenta et le liquide amniotique puisque vous en verrez.
     - « On ne sert à rien » : C’est faux. Vous êtes là pour soutenir votre moitié. Vous sentir près d’elle sera certainement rassurant. Non seulement, vous pourrez la soutenir psychologiquement, mais aussi physiquement. Si elle se lève pour marcher, vous pourrez l’aider, la masser ou tout simplement l’encourager. Et surtout, elle se sentira moins seule si, par malchance, l’accouchement était très très long.
     - « Voir le vagin comme ça et voir le bébé sortir, c’est dégoûtant » : Ca dépend encore une fois de vous. Certains papas vous diront qu’ils ont trouvé ça génial. D’autres confirmeront qu’ils ne veulent pas revivre ça. Une chose est sûre : vous pouvez assister à l’accouchement sans pour autant aller voir l’expulsion du bébé.
    - « On doit couper le cordon ombilical » : Pas obligatoirement. C’est vous qui choisissez de le faire ou non. Et pas de panique, ce n’est pas si impressionnant. De l’avis de Paolo, 39 ans, papa de deux petites filles : « C’est mou et caoutchouteux. Et finalement, ça n’a pas vraiment d’importance de le faire. Tout ce qui comptait, c’était que les petites soient là ».
     - « C’est stressant » : C’est vrai en général. Attendre son bébé, attendre son premier cri, surtout si c’est le premier, ça peut être angoissant. Autant le vivre à deux, non ?
     - « Ca va être long » : Ca peut être long. Ca dépendra de beaucoup de facteurs. Et si c’est long pour vous, imaginez votre moitié prise entre deux contractions. Contrairement à elle, vous pouvez sortir prendre l’air, aller manger un morceau et boire un peu. Encore que si vous êtes émotif, on vous conseillera d’éviter de manger… Les sages-femmes auront autre chose à faire que de s’occuper de vous si vous êtes malade !
     - « On est habillés en chirurgien » : Primo, pas toujours. Tout dépend des hôpitaux et/ou maternités. Deuzio, et alors ? Vous aurez l’air de George  -Doug Ross- Clooney un jour d’affluence aux Urgences. Sexy, non ?

 
     
 
SEO by Artio