loader.gifVeuillez patienter.
Chargement en cours...

mardi 21 octobre 2014 - Fête(s) du jour
  à la Une | Flash Info | Dossiers
Journal de grossesse
Ma douce attente …
Epilogue
En attendant bébé
Accoucher à domicile…
Tout savoir sur cette initiative personnelle…
Espace parents
La libido après la grossesse
Pourquoi ça marche… et pourquoi ça ne marche plus ?
Allo, Docteur !
L’accouchement par déclenchement
Quand la médecine doit intervenir…
Espace Enfants
Les accidents domestiques
Mieux vaut prévenir que guérir…
À Table !
Le potiron à toutes les sauces
Recettes, conseils, petits plats tout prêts et plantations !
Le coin lecture
De la lecture…
… pour les grands
Le coin lecture
De la lecture…
… pour les petits
Et si on cliquait ?
L’intégration en crèche…
… ou le témoignage de Laureen, notre blogueuse préférée !
L'atelier des bricolos
Préparer Halloween
L’art et la manière de préparer votre citrouille
Dossier
Dermatologie
L’eau au service des maladies de peau
Dossier
Grossesse
La césarienne





La tension pendant la grossesse
Tout savoir de ce petit « maux » de grossesse
 

Parmi les petits maux de la grossesse, on trouve, entre autres, l’hypertension. Celle qui vous oblige parfois à rester sous surveillance médicale. Celle qui vous fait trembler et évoquer des termes comme l’éclampsie. Mais qu’est-ce que l’hypertension pendant la grossesse ? Quels sont les conséquences d’une telle maladie ? Comment la traite-t-on ? Toutes les réponses dans www.top-bebe.com

 

 


     

     
 
La tension pendant la grossesse
© IStock

 

Qu'est-ce que la tension ?

La tension est la pression du sang les artères, celle qui fait aller et venir l'afflux sanguin pour bien irriguer les organes et les tissus. Une bonne tension est une tension de 12/8. Le " 12 " représentant la pression systolique. Le " 8 ", la pression diastolique.

 

La tension des femmes enceintes est-elle différente ?

Oui. Une femme enceinte a, au cours du 1er trimestre, une tension souvent plus basse que la normale, tout simplement parce que sa circulation sanguine augmente afin d'irriguer également le placenta et le fœtus. En outre, le changement hormonal qui s'opère au cours des trois premiers mois induit une dilatation des parois des artères et des veines. D'où une légère chute de tension. Et parfois, des petits malaises, étourdissements et/ou faiblesses propre aux femmes enceintes.

 

Cette tension reste-t-elle basse pendant 9 mois ?

Non. Au cours du deuxième trimestre de la grossesse, la tension est supposée revenir à la normal, pour ne subir d'autres changements qu'à la fin de cette période, voire au début des trois derniers mois. C'est à ce moment-là qu'on peut constater une augmentation de la tension, à telle point qu'elle dépasse les 12/8 standards d'avant grossesse. Elle ne doit cependant pas passer au-delà de la barre des 14/9. C'est cette mesure qui marque la limite entre une tension normale et une hypertension.

 

La tension pendant la grossesse
© IStock

 

L'hypotension orthostatique, c'est quoi ?

C'est une chute de tension due à certaines positions, comme la position assise longtemps, l'assise en tailleur, à genoux ou même les simples croisements de jambes. Durant ces moments, il se produit un effet de gravité du sang, qui stagne dans les jambes et qui provoque un ralentissement de l'arrivée du sang au cerveau. Ce qui provoque une chute de tension. Ces positions sont donc à éviter durant la grossesse, où l'afflux sanguin est déjà perturbé par les changements hormonaux.

 

Le seuil critique, ça veut dire quoi ?

Le seuil critique est donc à 14/9. Lorsque la tension de la femme enceinte dépasse cette limite, il y a un risque pour la  future mère et le bébé. En cas de doute, la tension sera prise au moins deux fois durant le rendez-vous chez le gynécologue. Un stress de l'examen pourrait en effet engendrer une hausse de tension, c'est pourquoi il est important de vérifier plusieurs fois. Mais si la tension reste élevée au bout de 4 heures, il n'y a plus de doute : on parle alors d'hypertension.

 

Qui est touchée par l'hypertension ?

Environ 10 % des futures mères sont touchées par l'hypertension, mais ces 10 % sont réparties selon deux catégories : celles qui présentaient une hypertension d'avant grossesse, soit environ 2 %, et celles qui présentent une pré-éclampsie (ou hypertension gravidique), soit environ 8 %.

 

La tension pendant la grossesse
© IStock

 

Que faire en cas d'hypertension ?

Les futures mères qui sont détectées à l'hypertension sont hospitalisées pour quelques examens complémentaires, qui vont des prélèvements sanguins aux tests urinaires en passant par une permanente prise de tension. Monitorings et échographies sont également de mise. Si la future mère et l'enfant se portent bien, celle-ci rentre chez elle, non sans un arrêt de travail en poche et la recommandation d'un repos complet. Cigarette et stress sont bien sûr à exclure et des visites d'une sage-femme à domicile sont mises en place.

 

Quels sont les symptômes d'une pré-éclampsie ?

Lorsque des symptômes plus graves sont signalés, comme les bourdonnements d'oreilles, des maux de tête, des œdèmes, une prise de poids inhabituelle ou encore des tâches noires devant les yeux, la future mère sera hospitalisée et parfois placée sous traitement médicamenteux à base d'hypertenseurs (controversé). Ces symptômes sont regroupés sous le terme de " toxémie ", ou pré-éclampsie.

 

Quels sont les conséquences d'une hypertension pour la future mère ?

La future mère peut déclencher de nombreux symptômes, tous graves, comme l'insuffisance rénale, l'insuffisance hépatique ou encore les œdèmes pulmonaires. Il est donc important, au moindre symptôme évoquant l'hypertension de se rendre à la maternité.

 

Quels sont les conséquences d'une hypertension pour le bébé à naître ?

On notera pour le bébé à naître un retard de croissance, dû à un ralentissement des apports nutritionnels (n'oublions pas que l'hypertension touche le placenta) et parfois une naissance prématurée.

 

La tension pendant la grossesse
© IStock

 

Que se passe-t-il si la future mère présente une hypertension trop importante ou même une éclampsie ?

L'éclampsie, qui se traduit par de violentes convulsions, dangereuses à la fois pour la maman et pour le bébé (qui présente souvent une mort fœtale), génère un accouchement par césarienne, quel que soit le terme. Un traitement par anti-convulsifs est alors administré. Cependant, ces cas sont rares en France grâce au suivi actuel des futures mères.

 

L'hypertension de grossesse se répète-t-elle à chaque grossesse ?

Non, en général, l'hypertension de grossesse ne vient pas perturber les grossesses ultérieures.

 

La tension pendant la grossesse
© IStock

 
     
 


    Identification

Mot de passe oublié ?






Forums | Dossier de presse | L'équipe | TOP BEBE Copyright 2007 | Tous droits réservés | Mentions légales